• Manifestations scientifiques,

Gérer l'incertitude sur les marchés médiévaux 1/3

Publié le 12 décembre 2013 Mis à jour le 20 février 2014
le 20 janvier 2014
9h30-18h30
Casa de Velazquez, 3 C/ de Paul Guinard, Ciudad Universitaria, Madrid
www.casadevelazquez.org

La réflexion historique récente sur les caractères des marchés médiévaux a mis en relief l’importance de la fides dans les échanges marchands : assurer le bien commun détermine la légitimité des pratiques économiques.

Les garanties contre le risque — juridiques, notariales, judiciaires, scripturales — nous informent sur les modes qui permettent également de penser l’incertitude dans un monde perçu comme instable. Comment les hommes d’affaires polyvalents conçoivent-ils cette notion d’incertitude ? Comment font-ils leurs choix ? Pouvons-nous saisir des stratégies à l’oeuvre ? Ces entrepreneurs, ces citoyens, ces experts envisagent des questions pratiques pour homogénéiser le monde incertain et fluctuant de l’échange : fixer un (juste) prix, assurer les contrats portant sur des choses incertaines, conforter l’amitié entre associés, hiérarchiser les droits et élaborer un droit commun. Ils savent également jouer de la faillite et de l’échec, du conflit judiciaire. L’évaluation des biens est liée à celle des hommes et des relations qu’ils entretiennent.
 
Dans l’espace méditerranéen, des rationalités marchandes s’élaborent entre membres des trois religions, qui relèvent de droits distincts. Le partage de valeurs, la convergence ou son absence, l’élaboration de processus de légitimation et la circulation de ces modes opératoires feront l’objet de la discussion. Les médiévistes confronteront leur lecture de dossiers de sources aux méthodes des autres sciences sociales.