developper et accentuer le goût de lire et l'implication dans la lecture

développer et accentuer le goût de lire et l'implication dans la lecture: un défi relevé avec une classe de quatrième

J’ai voulu aborder dans ce mémoire le pan de la lecture en classe de français. La lecture, au sens large, est tout d’abord le domaine qui m’intéresse le plus dans mon enseignement mais c’est aussi celui avec lequel j’ai le plus d’aisance. Ainsi, je suis partie du constat que les élèves, et notamment les collégiens sont de plus en plus réticents à la lecture des textes et des œuvres au sein de la classe de français. En effet, à l’époque actuelle, ce rapport conflictuel à la lecture est de plus en plus visible chez nos élèves. La propagation de l’audiovisuel, de l’image en général (jeux…) a largement contribué à reléguer la lecture dans la case outil scolaire démodé, autant dire « aux oubliettes ».

<o:p> </o:p>

Il s’agit dans ce mémoire d’essayer de redonner du sens à la lecture, à la littérature pour mes élèves de 4ème. Comment réactiver le désir de lire, l’implication des élèves dans la lecture ? Quelles activités mettre en place pour y parvenir ? Comment donner une autre image de la lecture, image trop redoutable pour beaucoup d’élèves ?

<o:p> </o:p>

J’ai d’abord fait un bilan dans ma classe, et au bout des premières semaines, j’ai remarqué un rapport hétérogène à la lecture dans ma classe de 4ème. J’explique alors mes premières tentatives, les premières activités proposées et les premiers échecs. A partir de là, je me suis centrée sur l’étude d’une œuvre intégrale et j’ai pu testé divers dispositifs pour favoriser l’implication des élèves et pour être à l’écoute de leur réception. J’ai voulu donner la parole aux élèves pour qu’il puisse exprimer leur ressenti, pour qu’une relation puisse se créer entre eux et l’œuvre et pour qu’ils deviennent ainsi des lecteurs actifs, singuliers et conscients de leur posture. Cependant, la lecture se résume tellement peu à l’étude d’une œuvre en classe de français que j’ai voulu élargir ma réflexion en abordant la lecture cursive, les lectures personnelles des élèves, les activités ludiques possibles autour de la lecture. Je me suis demandée comment entretenir l’implication des élèves dans la lecture, même lorsqu’ils n’étudient pas une oeuvre intégrale en classe. Je voulais que mes élèves gardent ce statut de lecteurs actifs et impliqués tout au long de l’année… et si possible tout au long de leur vie. Je suis persuadée que l’école a un rôle important à jouer dans la formation des lecteurs. Plus qu’un divertissement encore, mon souhait est que les élèves entendent la lecture comme une expérience de soi, une expérience de la vie.<o:p></o:p>

 

Dates
Créé le 31 mai 2008
Auteur(s)
DELORME Fanny
PLC2 Lettres Modernes
Année de stage au Collège "Les Roussillous" de Saint Pierre de Lages (31)