Enseigner le fait religieux en classe de seconde

Enseigner le fait religieux paraît aujourd’hui un défi pour certains collègues. Par l’ambiguïté qu’il suscite tant dans sa préparation que dans sa transmission auprès des élèves, et ce dans un contexte qui ne facilite pas toujours son apprentissage, le fait religieux demeure un thème d’histoire difficile à enseigner en classe de seconde. Pourtant, il est assez largement plébiscité par certains élèves, qui y voient une composante indispensable – voire évidente- de l’histoire en général. Corpus de lois et de rapports aidant, le fait religieux doit en effet être appréhendé de la même façon qu’un autre fait historique, en tenant compte des sources, du contexte et de son évolution. Nos expériences respectives ici exposées et qui peuvent bien sûr être améliorées, reposent néanmoins sur une ferme volonté d’observer les mêmes objectifs que pour tout autre cours. L’approche du fait religieux au travers d’exercices ciblés, mais aussi par le recul qu’il implique et les réflexions qui en découlent, invite donc le professeur ainsi que les élèves, voire la société en général, à une relecture permanente de ses tenants et aboutissants ; et ce en toute sérénité puisque nous bénéficions de la loi de 1905 comme d’un garde-fou vis à vis de toute déviance.

Sous la co-direction de Jérôme GIRARD et de Sandrine LINGER

Dates
Créé le 29 avril 2007
Auteur(s)
Solène RADOT et Virginie CARTON