Enseigner pour que les élèves apprennent

Publié le 1 mars 2011 Mis à jour le 3 mars 2011
Thème
Ce projet a pour objectif de répondre à la question suivante : alors que le cahier des charges pour la formation des enseignants mentionne explicitement les processus d'apprentissage des élèves et la psychologie cognitive, comment intégrer les connaissances actuelles sur les processus d'apprentissage dans la conception, la mise en oeuvre et l'analyse de situations d'enseignement ? Ce projet est fondé sur un cadre, intitulé « Enseigner pour que les élèves apprennent », qui a déjà fait l'objet de deux publications et qui devrait faire l'objet d'une troisième. Il s'agit donc de mettre à l'épreuve ce cadre : vérifier s'il permet effectivement à des professeurs stagiaires ou titulaires de concevoir, de mettre en oeuvre et d'analyser des situations d'enseignement en prenant en compte les apprentissages des élèves.

Objectifs du projet
La façon dont on utilise la recherche pour fonder la formation des enseignants est confrontée à un redoutable problème : deux domaines de recherche, la didactique des disciplines d'une part, la psychologie des apprentissages d'autre part, qui peuvent contribuer à fournir des connaissances utiles à la formation des enseignants, s'ignorent mutuellement. De façon caricaturale, pendant que les uns cherchent à comprendre comment les enseignants enseignent, les autres cherchent à comprendre comment les élèves apprennent, les uns et les autres n'étant pas capables de décrire précisément comment on pourrait comprendre les deux ensemble. Des travaux récents essaient de faire le pas. C'est le cas par exemple de Sensevy et Mercier (2007) à partir de la didactique, de Dessus et Gentaz (2004, 2006) ou de l'Académie des sciences (2008) à partir de la psychologie des apprentissages et plus largement des sciences cognitives. Cependant ces approches, à notre sens, ne fournissent pas encore d'outils suffisamment précis et opérationnels pour être directement utiles à la formation des enseignants. Il existe aussi des approches comme celle de Fayol et Gaonac'h (2003), qui montrent directement comment les résultats en psychologie de la compréhension peuvent aider à enseigner la compréhension. Cependant ces études ne concernent qu'un processus d'apprentissage, la compréhension. C'est pourquoi nous avons proposé un cadre (Musial & Tricot, sous presse ; Tricot & Musial, sous presse) dont l'objectif est d'être directement utile à la conception, à la mise en oeuvre et à l'analyse de situations d'enseignement et général (il concerne toute situation d'enseignement). Ce cadre est fondé sur les principes suivants :
1. Toute situation d'enseignement a pour enjeu l'enseignement d'une connaissance et
l'apprentissage d'une connaissance.
2. Toute connaissance peut être décrite selon son ou ses formats. Il existe cinq formats de connaissances (concept, méthode, savoir-faire, automatisme, représentation).
3. Tout apprentissage peut être décrit comme l'élaboration ou la transformation d'une connaissance.
4. Tout format de connaissance implique des processus d'apprentissage spécifiques (i.e. conceptualisation, procéduralisation, application, automatisation, prise de conscience, compréhension).
5. Il existe des conditions spécifiques de mise en oeuvre de chacun de ces processus.
6. On peut concevoir les activités de conception, de mise en oeuvre et d'analyse des situations d'enseignement en tant qu'elles respectent les conditions spécifiques de mise en oeuvre des processus d'apprentissage.
Si ce cadre est conçu, s'il a été utilisé en formation, publié, et confronté à des collègues chercheurs en didactique, il nous reste à faire le plus important : le valider empiriquement. Notre projet consiste donc à évaluer si ce cadre permet effectivement à des professeurs de concevoir, de mettre en oeuvre et d'évaluer des situations d'enseignement.

Déroulement
Ce projet sera conduit en trois étapes :
1. Nous analyserons, avec une grille issue du cadre décrit ci-dessus, des séances
d'enseignement filmées (professeurs stagiaires et professeurs expérimentés), dans le double but de rendre compte de l'apprentissage des élèves et de la façon dont le professeur enseigne (i.e. peut-on rendre compte de la mise en oeuvre de processus de conceptualisation, procéduralisation, application, automatisation, prise de conscience, compréhension ?).
2. Nous présenterons notre cadre à des professeurs stagiaires (et dans la mesure du possible à des professeurs expérimentés) et leur demanderons ensuite de concevoir une fiche de préparation. Nous analyserons, en comparant leurs productions à celles d'un groupe témoin, en quoi ces préparations intègrent des références aux apprentissages des élèves.
3. Nous intégrerons les deux précédentes méthodes : nous analyserons en quoi des séances d'enseignement filmées, après qu'elles aient été conçues en référence à notre cadre, mettent en oeuvre des apprentissages (comparativement au groupe témoin que constituent les séances analysées lors de l'étape 1).
Ce projet sera conduit en parallèle avec un projet identique conduit au sein du Service Universitaire de Pédagogie de l'Université Paul Sabatier.

Références
Académie des Sciences, coordination P. Léna & B. Ajchenbaum-Boffety, (2008). Éducation, sciences cognitives et neurosciences. Paris : PUF.
Dessus, P. & Gentaz, É. (Eds.). (2006). Apprentissages et enseignement : sciences cognitives et éducation. Paris : Dunod,
Gaonac'h, D,. & Fayol M. (Eds.), (2003). Aider les élèves à comprendre. Paris : Hachette.
Gentaz, É. & Dessus, P. (Eds.). (2004). Comprendre les apprentissages : sciences cognitives et éducation. Paris : Dunod,
Musial, M. & Tricot, A., & (sous presse). Enseigner pour que les élèves apprennent. 2. Un modèle de l'enseignement. Technologie STI.
Sensevy, G., & Mercier A., (Eds.), (2007). Agir ensemble, l'action didactique conjointe du professeur et des élèves. Rennes : PUR.
Tricot, A., & Musial, M. (sous presse). Enseigner pour que les élèves apprennent. 1. Un modèle de l'apprentissage. Technologie STI.

Impact du projet
Ce projet vise à améliorer la formation des enseignants. Il répond directement à l'apparition,l'apparition de références explicites aux processus d'apprentissage, à la psychologie cognitive et
à la psychologie de l'enfant.

Dispositif d'évaluation
Ce projet a justement pour but une évaluation : celle du cadre que nous avons conçu.
L'évaluation correspond donc à la mise en oeuvre des trois étapes décrites ci-dessus.
Échéancier
Étape 1 : premier trimestre 2008-09
Étape 2 : second trimestre 2008-09
Étape 3 : troisième trimestre 2008-09

Membres de la Recherche
A. Tricot (porteur)
E. Hygoulin
C. Laharie
M. Musial
F. Pradère