L’AGRICULTURE FAMILIALE À TRAVERS LE PRISME DU GENRE

Publié le 19 septembre 2014 Mis à jour le 19 septembre 2014

- Anne Marie Granié, Hélène Guétat-Bernard, Agnès Terrieux de l'ENFA et Odile Plan, membre de l'AEIDL, ont coordonné la réalisation et participé à la rédaction du dernier dossier POUR (n°222, juillet 2014), «L'agriculture familiale à travers le prisme du genre».

Il n’existe pas une mais des «agricultures familiales», très diverses en fonction des contextes géographiques, économiques, culturels et sociaux. Ce numéro de POUR essaie d’en être le témoin au travers de situations observées au Sud comme au Nord.

Le dossier insiste sur la nécessité de remettre l’accent sur la prise en compte des problématiques sociales et sexuées comme garantie de la durabilité des agricultures familiales.

Le dossier a été conçu et réalisé dans une démarche liant genre et développement. Dans toutes les initiatives présentées, il souligne les rapports sociaux entre les femmes et les hommes, et les place dans la perspective d’un développement équitable et durable.