La Galerie Le Château d'eau présente Catherine Balet & Léo Delafontaine | Toulouse

Publié le 21 mai 2021 Mis à jour le 21 mai 2021
du 19 mai 2021 au 22 août 2021
Journée “Portes Ouvertes” mercredi 9 juin 2021 de 13h00 à 19h00
1 Place Laganne, 31300 Toulouse
Chateau d'eau
Chateau d'eau

Dans le cadre de la Saison Photo, deux photographes sont à l'honneur dans la Galerie Le Château d'eau : CATHERINE BALET rend hommage aux grands maîtres de la photographie avec son modèle Ricardo Martinez Paz qu’elle met en scène en rejouant avec lui des clichés célèbres de l’histoire de la discipline. Initiée en 2013 aux Rencontres d’Arles, cette série est le fruit d’une collaboration entre la photographe Catherine Balet et son très charismatique ami argentin de 74 ans à l’époque, styliste de métier qui ne se déplace jamais sans sa paire de chaussures dorées. LÉO DELAFONTAINE détourne les images des "maîtres" de la photographie...

Catherine Balet « Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes »
« … En demandant à Catherine Balet d’ouvrir le bal, nous voulons convoquer, avec légèreté, cette relation à l’histoire, prendre acte du fait que, contrairement à ce qui fut le cas dans le passé, les photographes d’aujourd’hui sont de fins connaisseurs de l’histoire de la photographie et de l’histoire de l’art, qu’ils sont cultivés, voire savants, mais qu’ils savent prendre la nécessaire distance avec les humanités pour nous réjouir de leur regard, de leurs inventions et de leurs facéties.
Catherine Balet – même si ce n’est là qu’une partie de son travail, bien plus riche – se délecte, à l’évidence, de jouer avec les icônes de la photographie et à les recréer aujourd’hui en dialogue et en complicité avec l’extraordinaire acteur, aujourd’hui octogénaire, qu’est Ricardo Martinez Paz.

Des origines à aujourd’hui (et même à demain), cette histoire pétillante, amusée et amusante de l’image jadis argentique et aujourd’hui majoritairement numérique est également une plongée dans les esthétiques, dans une chronologie du regard et une réflexion, bien plus sérieuse qu’il n’y parait sur les enjeux de la figuration.

C’est une forme d’éducation enjouée, dont j’espère qu’elle donnera du plaisir, de la légèreté et du baume au cœur dans une période qui en a bien besoin. »

Christian Caujolle, Conseiller artistique


Léo Delafontaine Deconstructing Photography (extraits)

Dans la Seconde Galerie, la Galerie Le Château d’Eau présente trois séries, exposées pour la première fois, extraites d’un ensemble plus large, intitulé Deconstructing Photography. Léo Delafontaine cherche lui aussi à rendre hommage aux classiques de la photographie tout en les malmenant d’une manière ou d’une autre.


En savoir plus