Les pratiques de lecture au collège sont-elles sexuées?

Mémoire filière documentation sur le thème suivant: Les pratiques de lecture des collégiens sont-elles sexuées? Enquête au CDI du collège Montesquieu à Cugnaux.

Les pratiques lectorales des filles et des garçons au collège sont marquées par une forte différentiation sexuelle, la lecture étant associée avant tout à l’univers féminin. Une enquête menée au collège de Cugnaux sur les pratiques de lecture des élèves confirme d’ailleurs ce constat. Si la diminution de la pratique de la lecture dans les années collège et la forte attirance pour la fantasy et le fantastique sont des tendances générales qui concernent tous les élèves, on constate que les filles lisent beaucoup plus que les garçons et de façon plus diversifiée. On s’aperçoit également que les goûts des élèves en matière de lecture sont différenciés, la dichotomie garçons-filles atteignant son paroxysme à travers le développement des collections et des séries de jeunesse spécifiquement réservées à un sexe. En outre, cette enquête montre que les prescripteurs de livres, contribuent également, de façon inconsciente, à pérenniser le cloisonnement sexuel des usages, puisque leurs propres représentations des goûts littéraires supposés des filles et des garçons agissent dans leurs prescriptions. Le professeur-documentaliste, dont une des missions est l’incitation à la lecture, peut mener des séances pédagogiques visant à développer le goût de lire en travaillant sur les stéréotypes de genre dans la littérature, dans le cadre d’une véritable éducation à l’égalité entre les sexes. <o:p></o:p>

Directrice de mémoire: Me Cécile LAFITE.

Jury de mémoire: M. Gilles SAHUT et Me Cécile LAFITE.

 

Dates
Créé le 9 juillet 2009
Auteur(s)

Christel COTTET.