• SCD - Littérature jeunesse,

Retour sur... la venue de François Place à Auch

Publié le 1 avril 2019 Mis à jour le 28 novembre 2019
du 2 avril 2019 au 31 mai 2019
Initiales François Place composées des cartes de l'atlas d'Orbae
Initiales François Place composées des cartes de l'atlas d'Orbae

Entretien avec un géant de la littérature jeunesse

C'est l'histoire d'un petit garçon qui crayonne sur un minuscule bureau des personnages miniatures. Les chevaux ne sont pas plus grands qu'un ongle, il invente des batailles, d'immenses batailles faites de tout petits détails à l'échelle du bureau qui borne les limites de la page.

photo dessin bataille François Place

C'est l'histoire d'un grand homme, père des géants et cartographe des terres d'Orbae 
qui part à la conquête d'immenses terres inexplorées emporté au loin par sa plume et la pointe de son pinceau.

image cartes d'Orbae

C'est l'histoire d'un groupe d'étudiants, d'enfants, de professeurs qui l'écoute parler avec passion et humour.

photo rencontre à la bibliothèque

C'était le mercredi 13 et le jeudi 14 mars à l'ESPE d'Auch et dans des classes gersoises. On l'a attendu toute l'année, comme une véritable fête. On avait l'impression de le connaître déjà un peu à travers ses histoires et son univers.

Avant sa venue...

On a beaucoup lu,
On a beaucoup échangé
Dans les classes
et à la bibliothèque
On a joué aussi
Aux devinettes
Et aux magiciens
Pour tenter de changer le tragique destin
d'Antala, de Géol, et de tous ces géants de papier
devenus nos amis au cours de l'année.

photo atelier noir quart d'heure photos indices escape game
Atelier lecture dans le noir à la bibliothèque      Escape game à la bibliothèque


François Place (le petit garçon et le grand homme de l'histoire) nous a expliqué :

Savez-vous que la peau parle ? Pour de vrai ? Les rides, les cicatrices, mais aussi la coloration de la peau, vert de peur, rouge de honte, blanc de rage, tout ça tout ça, ce n'est pas pour rien ; comme les géants nous sommes recouverts de tatouages mouvants.

lls étaient neuf, cinq Géants et quatre Géantes. Enluminés de la tête aux pieds, y compris sur la langue et les dents, d’un embrouillamini délirant de tracés, de volutes,
d’entrelacs, de spirales et de pointillés d’une extrême complexité...

[Extrait de l'album Les derniers des géants]

Savez-vous que les Géants ont existé mais en fait non ? * Que les Pygmées n'étaient qu'une légende mais en fait non ? ** Qu'un banquet vaut mieux qu'une guerre losque l'on vise la gloire  ? ***

Avez-vous essayé de demander à François pourquoi il écrit ? une fois ? deux fois ? trois fois ?
La première fois, il vous répondra que c'est parce qu'il aime ça.
La deuxième fois, il vous répondra que c'est parce qu'il aime ça.
La troisième fois, il se demandera, vous le faites exprès ou quoi ?
Puis il se rendra compte qu'il y a peut-être une autre raison à tout ça, que le pinceau et le crayon lui permettent de prendre sa revanche sur les cauchemars, d'inventer des rêves et il écrira Le vieux fou de dessin, comme quoi, ça a du bon de se répéter parfois.

On a eu le droit à de magnifiques dédicaces,
À des lectures à haute voix comme des pièces de théâtre ,
À un superbe dessin.



photo dédicace François Place

Il est maintenant reparti, mais c'est certain, nous ne sommes pas près de l'oublier, ce petit garçon devenu vraiment grand.

Quelques explications


* Magellan découvre la Patagonie au XVIème siècle et affirme y avoir rencontré des géants, d'où le nom de Pathagoni "terre des grands pieds". Son récit sera confirmé par plusieurs explorateurs par la suite dont l'Amiral Byron, seule divergence entre les différentes versions : la taille de ces fameux géants.
Plus tard, les explorateurs du XVIIIème et XIXème siècle démentiront ces propos : les patagoniens sont très grands pour la moyenne de l'époque mais loin d'être des géants.

** Le mot Pygmaios (du Grec : haut d'une coudée) apparait dans l'Iliade d'Homère pour décrire un peuple composé d' êtres minuscules. Leur existence est alors du domaine de la légende. Quelques 400 ans plus tard, Aristote déclare "L'existence de ce peuple n'est pas une fable". Dès lors la question n'est plus de croire ou non en leur existence mais de les trouver...
Pour en savoir plus : Bahuchet Serge. L'invention des Pygmées.. In: Cahiers d'études africaines, vol. 33, n°129, 1993. Mesurer la différence : l'anthropologie physique. pp. 153-181.
Disponible en ligne

*** Ah mon oncle, ma tante ! Je vous aime, vous n'avez pas changé. Toujours aussi naïfs. Tout de suite les grands mots : Les guerres : Les batailles ! [...] Sigi, Sigi ! Tu as une idée derrière la tête. Je le vois à ton œil !
Mieux qu’une idée, ma tante, une inspiration ! Je vous promets un coup d’éclat qui résonnera dans les capitales les plus lointaines et qui propulsera la Minotruche au firmament des nations civilisées : un banquet !

[Extrait de la pièce de théâtre Le Marquis de la Baleine de François Place]