Adam Smith

(1723-1790)
Adam Smith
Extraits de La richesse des nations

« Dans chaque art, la division du travail, aussi loin qu'elle peut y être portée, amène un accroissement proportionnel dans la puissance productive du travail. »
Livre 1er, Chapitre 1

« La certitude de pouvoir échanger tout le surplus du produit de son propre travail par rapport à sa consommation personnelle, contre les parties du produit du travail des autres dont il peut avoir besoin, encourage chaque homme à se consacrer à une occupation particulière, et à cultiver et porter à la perfection tout talent ou génie qu’il peut posséder pour cette espèce particulière d’activité. »
Livre 1er, Chapitre 2

« La valeur d'une denrée quelconque pour celui qui la possède et qui n'entend pas en user ou la consommer lui-même, mais qui a intention de l'échanger pour autre chose, est égale à la quantité de travail que cette denrée le met en état d'acheter ou de commander.
Le travail est donc la mesure réelle de la valeur échangeable de toute marchandise. »
Livre 1er, Chapitre 5

Quelques publications

1759 - La théorie des sentiments moraux
1763 – 1764 - Leçons sur la jurisprudence
1776 - Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations