John Maynard Keynes

(1883 - 1946)
John Maynard keynes
« Si nous désignons par le terme spéculation l’activité qui consiste à prévoir la psychologie du marché et par le terme entreprise celle qui consiste à prévoir le rendement escompté des actifs pendant leur existence entière, on ne saurait dire que la spéculation l’emporte toujours sur l’entreprise. Cependant le risque d’une prédominance de la spéculation tend à grandir à mesure que l’organisation des marchés financiers progresse. (…) Les spéculateurs peuvent être aussi inoffensifs que des bulles d’air dans un courant régulier d’entreprise. Mais la situation devient sérieuse lorsque l’entreprise n’est plus qu’une bulle d’air dans le tourbillon spéculatif. Lorsque dans un pays le développement du capital devient le sous-produit de l’activité d’un casino, il risque de s’accomplir en des conditions défectueuses. »
Dans la Théorie générale, 1936

Le « long terme est une mauvaise référence pour les affaires courantes. À long terme, nous serons tous morts. Les économistes ne se fatiguent pas beaucoup et ils ne servent pas à grand-chose si tout ce qu’ils peuvent dire lorsqu’il y a une période orageuse, c’est que la mer sera calme lorsque la tempête sera passée. »
Dans le volume 4 des Collected Writings, 1978

Quelques publications

1919 – Les conséquences économiques de la paix
1921 – Traité des probabilités
1923 – La réforme monétaire
1936 – Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie
1971 / 1989 - Les Collected Writings regroupent de façon chronologique les écrits universitaires et administratifs de Keynes, en trente volumes.